Un réveil trop tardif - Morlaix-Plougonven - PL Granville : 24-30

Copieusement dominé en première période, Morlaix-Plougonven s'est remis à l'endroit par la suite. Mais le mal était déjà fait...

Membre du trio de tête du championnat, Granville trouvait, en la personne de Toupet, un dernier rempart de tout premier choix dans le premier quart d'heure, si bien que Morlaix-Plougonven, en manque d'imagination, peinait à soutenir la comparaison avec Lissot et ses compères (3-8, 15e). L'après-midi s'annonçait compliquée et la suite ne faisait que confirmer la tendance. Car, face à des visiteurs répétant tranquillement leurs gammes en se reposant sur un collectif donnant sa pleine mesure, ce sont des Morlaisiens aux abois qui regagnaient les vestiaires (7-17, 30e).

Avant de reprendre du poil de la bête puisque le MPHB, en y mettant plus de mordant et d'application, parvenait enfin à déséquilibrer la défense basse-normande sous l'impulsion de Fohet, tandis que Calvez assurait dans sa cage (17-24, 46e). Au point de faire douter un adversaire qui avait ouvert son banc mais qui se retrouvait à son tour désorienté et ne possédait plus que cinq buts d'avance à cinq minutes du terme. Un pécule qui fut, malgré tout, suffisant pour résister au retour d'une équipe locale qui pourra certes regretter son retard à l'allumage mais qui est tombée sur une bien belle formation de Granville (24-30,60e).

La fiche technique

Arbitres :
MM. Droillard et Louer.

MORLAIX-PLOUGONVEN :
Polard (26', 6 arrêts), Calvez (34', 12 arrêts), Fer (1+5), Theulière (3+2), Raoul (1+3), Fohet (1+4), Froger (1+0), Fressier (0+3). Dix minutes d'exclusion temporaire.
PL GRANVILLE : Toupet (30', 14 arrêts), Knosp (30', 8 arrêts), Barraud (1+2), Chemakh (3+1), Chemin (5+1), Griveau (1+1), Josse (2+0), Lavrilloux (1+2), Lissot (4+4), Nicolle (0+1), Gourdel (0+1). Six minutes d'exclusion temporaire.