N3F - Sur la trace des aînées?

 
a-elles-trois-les-soeurs-taulesiennes-cassandre-apolline 2082353 660x420Hissé en cinq ans, d'Honneur régional à la N3 par Dominique Ollivier, le Taulé-Carantec-Morlaix-Plougonven est en train d'emboîter le pas aux glorieuses aînées carantécoises du regretté Yves Le Diuzet. L'équipe vient en effet d'accéder au niveau national, pour la première fois dans l'histoire du Taulé-Carantec. Sans quasiment aucun renfort, Roger Salou et Loïc Moguen, les deux entraîneurs, vont tenter d'assurer le maintien.
 
Seule Aurore Hervé, qui revient du Pen-ar-Bed, et Mathilde Audurier (Lorient PNF) sont nouvelles dans le groupe des 26, car Emilie Williams est une ancienne -17 ans du club, qui reprend le hand après un break de sept ans. La force du Taulé CMP sera donc sa cohésion, car les automatismes ne sont plus à créer, comme cela a pu se vérifier le week-end dernier en coupe à Plouagat, là même où Loïc Moguen et son équipe retournent samedi en championnat. « Avec la réception de Rennes, la semaine suivante, ça nous fait deux gros d'entrée, ce qui va nous permettre de nous jauger. Le jeu collectif en attaque et la rapidité de fixation et d'exécution seront nos deux points forts. Le seul bémol est la blessure de Nadège Guivarch, l'une de nos gardiennes ».
 
Le groupe
 
Annaëlle Guéguen, Tiphaine Lemeunier et Nadège Guivarch (g), Delphine Droniou, Emilie Williams, Delphine Rioual, Mathilde Audurier, Elodie Marc, Laetitia Premel-Cabic, Fabienne Lairan, Apolline Granger, Cassandre Granger, Inès Granger, Sandrine Moguen, Isabelle Guinamant, Justine Le Cam, Nolwenn Derennes, Catherine Coant, Stéphanie Jourdren, Aurore Hervé, Rachel Soter, Stéphanie Quintric, Sylvia Cognac, Karine Jaouen, Manon Jaouen.
 
Logo du Tlgramme